Ça fait des années que vous êtes présent sur les réseaux sociaux, alors ces 3 conseils à ne pas commettre avec Twitter et Facebook, vous vous en moquez un peu ! Et puis de toute manière, vous avez déjà tout lu sur le sujet. Vous avez bien raison… ou pas. Ça, je vous laisse juger après avoir lu cet article.

Le non usage de la langue de bois est ici volontaire !

[toggle_item title = »1/ Ne synchronisez pas ensemble vos comptes Twitter et Facebook ! »]

Vous voyez ce que je veux dire ? Lorsque vous postez une publication Facebook elle se retrouve automatiquement sur Twitter, et réciproquement.

Malheureusement, on voit ça bien trop souvent. Le pire, c’est qu’il arrive que ce soit des Community Manager qui fassent cette erreur. Et oui il est difficile de gérer plusieurs comptes, et ça prend du temps. Mais il y a aussi des blogs qui n’ont que leur propre compte à gérer et qui le font quand même.

Pourquoi passer des heures à écrire un article sur votre blog et 20 secondes à le promouvoir sur les réseaux sociaux ?

Mais pour moi, c’est une grosse erreur, car :

Sur votre page Facebook : on voit alors des publications extra courtes de 140 caractères avec une photo en lien, au lieu d’une grande photo directement intégrée à Facebook que vos fans pourraient commenter comme ils veulent.

Sur votre compte Twitter : à l’inverse de Facebook, il n’y a pas assez de place pour écrire un Tweet. Voir la capture d’écran où les phrases sont tronquées.

Dans les deux cas : vos followers Twitter ne sont pas forcément vos fans Facebook, et inversement, mais c’est tout de même possible. Si le message est le même, quel sera alors l’intérêt de vous suivre sur les deux supports ? Et surtout on ne dit pas les mêmes choses sur Twitter et sur Facebook (sur le fond et la forme).

De la même manière, l’interaction avec vos publications n’est pas la même. Sur Facebook, vous pouvez sans aucun souci (c’est même recommandé) inciter à un « CTA » (ou « call to action » / demander une interaction). Par exemple, à la fin d’une publication, demandez à liker, commenter ou partager. Vous pouvez poser des questions pour inciter vos fans à interagir et à faire vivre votre page, leur demander leur avis, etc.

Twitter et Facebook (et G+) sont différents. Utilisez-les tels quels !

Exemple à ne pas suivre :

Les phrases ne sont typiquement pas adaptés à Twitter, puisqu’elles sont postées automatiquement depuis la page Facebook. Elles sont donc raccourcies, et le message n’est pas clair.

Exemple à ne pas suivre sur Twitter
Exemple à ne pas suivre sur Twitter

Exemple à suivre :

La page Facebook n’est pas chargée de hashtags. Le message est adapté au support et à la communauté. Les photos et les liens sont là aussi adaptés à Facebook.

Retrouvez la page Facebook de Corinne Bourbeillon ou son blog : petites bulles d’ailleurs.

Exemple de page Facebook à suivre
Exemple de page Facebook à suivre

[/toggle_item]

[toggle_item title = »2/ Pas de #FF back sur Twitter »]

Le #FF ou #FollowFriday

Que signifie #FF ? #FF signifie #FollowFriday. Je le traduis par « recommandation du vendredi ».

Quelle est l’origine du #FF ? Il vient des pays anglosaxons et de la mode du casual friday. C’est vendredi, presque le week-end, on se détend un peu plus pour maintenir une bonne productivité dans les entreprises, alors il est admis de venir habillé en jean.

Quand faut-il faire un #FF ? Le vendredi comme on vient de le voir (en même temps ça s’appelle pas Follow Friday pour rien…). Si vous tweetez à l’international, pensez à le faire en fin de journée, pour que vos homologues outre atlantique soient concernés.

A quoi sert un #FF ? Sur Twitter il est de coutume de « recommander » un autre compte Twitter le vendredi. Ainsi pour certaines raisons, vous recommandez à votre cercle Twitter de suivre (follower) certaines personnes.

Pourquoi faire un #FF ? Parce qu’on aime bien son auteur, pour un tweet qui nous a plus dans la semaine, ou pour toute autre raison du moment que c’est positif.

Comment faire un #FF ? Il suffit d’écrire un nouveau tweet avec « #FF + @pseudo »

Les règles à respecter ? Et oui on ne dirait pas comme ça mais il y a des règles. Le principe même du #FF est de promouvoir un autre compte Twitter.

  1. Si quelqu’un vous recommande via un #FF, on ne doit pas y répondre par un « #FF back« , contrairement à ce que l’on voit trop souvent. Pourquoi est-ce important ? Parce que cela va à l’encontre du principe du #FF. Le but est de faire découvrir d’autres comptes à vos abonnés. Si tout le monde se #FFback, c’est un cercle vicieux.Un exemple ? C’est un peu comme si Paul qui est ami avec Robert le présente à un autre ami, Julien. Et que Julien présente ensuite Paul à Robert !
    Ça n’a aucun sens ![h4]L’idée de départ c’est de dire à vos relations et amis internet : regardez le compte de cette personne. Je l’apprécie ou la remercie, je vous la recommande.[/h4]
  2. Dans la mesure du possible, limitez vos recommandations à 5 abonnés. Autrement dit, on ne #FF pas 10 twittos !

Si vous le souhaitez, vous pouvez y écrire un petit message, s’il reste de la place.

[/toggle_item]

[toggle_item title = »3/ N’utilisez pas de plateforme automatique pour écrire un message »]

Par exemple, vous postez sur tous vos réseaux en une seule fois. Pour l’avoir essayé plusieurs mois, je pense par exemple à Hootsuite, mais ce n’est pas la seule. Par contre elle peut vous être utile pour la veille de vos réseaux sociaux. Mais vraiment, n’automatisez pas vos messages ou ne faites pas de message groupé, sinon relisez mon conseil N°1, ça revient à la même chose.

J’en reviens à ce que je disais plus haut, surtout ne cédez pas à la tentation de la facilité. Par contre je n’ai pas dit de ne pas utiliser ce genre d’outils, mais de bien les utiliser.

Hootsuite, pour la veille de vos réseaux sociaux
Hootsuite, pour la veille de vos réseaux sociaux Twitter Facebook et autres

[/toggle_item]

Un dernier conseil ?

Gardez la même rigueur pour votre blog que pour votre e-réputation !

D'autres articles sur Conseils pour blogueur / Blog coaching

8 Commentaires

  1. Corinne

    04/06/13 at 03:08

    Oh ! Je viens de découvrir que ma page FB est citée en exemple… Flattée 🙂

    Répondre

  2. Jonathan de voyagecast

    27/06/13 at 17:18

    Très intéressant, je ne savais pas l’origine du #FF !
    Quant à l’utilisation Twitter/Facebook, c’est vrai que c’est vraiment différent, même si j’ai souvent l’impression de ne gérer ni l’une ni l’autre…
    Merci !

    Répondre

    • Xavier

      04/07/13 at 08:59

      Merci Jonathan.
      Il faut pratiquer pour « maitriser » ces réseaux sociaux, bien que se soit un bien grand mot, car ils évoluent souvent et personne n’est plus compétent car tout le monde apprend au fur et à mesure. Il faut « juste » ne pas se laisser dépasser et arriver trop longtemps après.

      Mais c’est vrai que c’est très différents comme outils. Car c’est bien de cela qu’il s’agit.

      Sur Facebook on peut (doit) inciter à liker et partager et encore commenter, alors que sur twitter… non !

      Répondre

  3. Jennifer

    26/07/13 at 14:50

    Pourquoi ne pas utiliser Hootsuite pour lancer des messages? (je comprends l’idée de ne pas mettre le même message partout)

    Répondre

  4. Jilbab

    12/04/14 at 22:26

    Je dois avouer que j’ai pratiqué et pratique encore les erreurs des post simultanés sur les réseaux sociaux. Merci pour ces suggestions, ça a l’air banal comme ça mais tout ça est très pertinent et a vraiment de l’influence sur les conséquences d’une publication et des répercutions que cette dernière peu avoir …

    Répondre

  5. qamis

    27/10/14 at 20:29

    Je pratique également des erreurs de se genre malheuresement car mon wordpress publie automatiquement sur les reseaux sociaux. Merci de ses conseils

    Répondre

  6. islam

    15/11/14 at 18:56

    je ne savait pas très bon article je vais mettre en oeuvre vos conseils

    Répondre

  7. Viva conseil

    08/05/17 at 13:47

    Cet article m’a vraiment donné un coup de main,je vous en remercie beaucoup

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Le jour où l’on ne pouvait plus se connecter à WordPress sur notre blog…

  Problème d’accès à la zone d’administration de WordPress : retour d’expérienc…