S’il y a bien une chose que l’on ne pensait jamais voir de près, c’est bien ça : des champs d’exploitation de pétrole. Et pourtant, on en a vu énormément et plusieurs fois pendant notre séjour à Bahreïn en avril 2013.

Au détour d’une route, surgissent de véritables champs d’exploitation de pétrole sur des hectares. C’est immense, hyper moderne, en plein milieu du désert, et forcément complètement surréaliste !

[row]
[col width= »six »]


Play & Mobil à Bahrein devant un Air Torche de pétrole


Play & Mobil à Bahrein devant un Air Torche de pétrole

[/col]
[col width= »six »]


Play & Mobil à Bahrein devant un puits de pétrole


Play & Mobil à Bahrein devant un puits de pétrole

[/col]

Comment y aller ?

C’est très simple, et le mieux, comme nous vous l’avions conseillé, est de coupler cette « visite » avec celle de l’arbre de vie. Si vous souhaitez le voir, en faisant un tout petit détour vous croiserez plusieurs zones d’exploitations.

Le mieux pour votre itinéraire en venant de Manama, c’est d’aller à l’arbre de vie, puis une fois la visite terminée de prendre la direction du circuit de F1.

Si vous vous perdez, au pire des cas vous ferrez un détour de 15 minutes. Car en plein désert, il n’y a pas beaucoup de routes. Et bonne nouvelle, le GPS fonctionne partout !

Qu’est-ce qu’on peut y voir / y croiser ?

Comme ce n’est pas vraiment une zone touristique, n’espérez pas trouver de panneaux ou de guides ! Cependant, rien ne vous interdit d’y être. Le mieux étant de regarder un peu partout autour de vous et de vous arrêter au gré de vos envies.

Et de toute manière, étant donné que c’est une exploitation de pétrole, tout est en mouvement en permanence. On ne peut donc pas vous donner de conseil sur ce point. Mais soyez rassuré, vous trouverez votre bonheur.

Vous pouvez aussi vous rendre au musée du pétrole, juste à côté. Nous n’y sommes pas allés car nous n’avons vu qu’en rentrant qu’il y avait ce musée. Dommage j’imagine.


Visiter les champs de pétrole à Bahreïn


Un Air Torche de pétrole

[/row]

Insolite

Complètement par hasard, en quittant cette zone pour rejoindre le circuit de F1 à quelques kilomètres, on voit débouler à fond un petit groupe d’une dizaine d’hommes en vélo de course ! Et oui, il fait plus de 40°c, nous sommes en plein désert et une équipe de cyclistes s’entraîne (et ils ne font pas semblant).

C’est certainement l’une des choses les plus improbables que l’on n’ait jamais vues, et ce « décor » du monde hyper moderne du pétrole autour rend la situation encore plus incroyable.


En plein désert au milieu des champs de pétrole... des cyclistes (en bas à gauche)


En plein désert au milieu des champs de pétrole… des cyclistes à l’entraînement (en bas à gauche)

[alert alert_type= »info » ]

Conclusion

Le fait que l’on propose cette idée comme une « visite » pourra en étonner plus d’un j’imagine. Et pourtant, bien que ce n’était pas du tout au programme mais que l’on est tombés dessus par hasard en allant à l’arbre de vie, nous avons tous les deux apprécié de voir ça.

Parce que ça fait partie intégrante de la culture et de l’économie du pays, au même titre que la culture des perles. Parce que bien qu’étant déjà allés à Dubaï et Abu Dhabi, nous n’en avions jamais vu. Même si ce n’est pas forcément le genre de visite que l’on peut imaginer en vacances et que ce n’est vraiment pas beau du tout, mais parce que ça reste incroyable de voir ça et c’est vraiment irréaliste. Etre en plein milieu de l’une des sources du contrôle économique de la planète.

Et pour l’anecdote, sachez que le plein du super 4×4 et de ses 88 L d’essence (oui il n’y a pas de diesel) nous coûtait la modique somme de…. 18 € !

[/alert]

chargement de la carte - veuillez patienter...

Visiter une exploitation de pétrole à Bahrein
26.028134, 50.552945
Visiter une exploitation de pétrole à Bahrein

Le meilleur de 4 Coins du Monde

Recevez tous les mois nos derniers articles dans votre boite mail !

Don’t worry we don’t spam

Expatrié pendant 10 ans, j'ai eu la chance d'habiter en Ecosse, à Londres, en Malaisie, en Indonésie et au Venezuela, ce qui m'a donné le goût du voyage. Depuis avec Florence nous parcourons des milliers de kilomètres chaque année et depuis 2013 avec #BébéVoyageur.

D'autres articles sur Bahreïn

4 Commentaires

  1. Pierre et vacances investir

    22/01/14 at 17:56

    Ce devait être impressionnant en effet! C’est une super initiative de nous partager votre expérience de ce type de visite improvisée, les touristes ne sont généralement pas aussi curieux que ça, beaucoup préfèrent suivre les guides touristiques et découvrent ce que tout le monde à l’habitude de voir! J’aime beaucoup l’anecdote au caractère plutôt insolite que vous nous présentez, ils doivent énormément de courage ces cyclistes pour s’entraîner en plein désert…
    Merci beaucoup pour ces conseils, on peut voir une très grande ouverture d’esprit dans votre manière de voyager et de découvrir le monde!

    Répondre

    • Xavier Berthier

      22/01/14 at 18:21

      Oui en effet. En fait plus surréaliste surtout de voir ces puits de pétrole.

      Et pour les cyclistes, nous ça nous bluff car on est loin de faire un dixième de ça. Mais il y a des gens qui sont fous partout. On a vu aussi un marathonien dans la Death Valley (avec sponsors et voitures qui le suivaient).

      Répondre

    • Xavier Berthier

      05/02/14 at 21:25

      ps : et merci beaucoup pour tes compliments, c’est très sympa !

      Répondre

  2. short url

    11/04/15 at 08:46

    Very great post. I just stumbled upon your blog and wanted to say thast
    I have really loved browsing your weblog posts. In any ccase I will be subscribing
    in your rrss feed and I’m hoping you write once more soon!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Jouer au Royal Golf Club de Bahreïn

Si comme moi vous êtes accro au golf, n’oubliez pas votre sac en allant à Bahreïn, s…