Vous venez d’avoir en enfant, et comme tout parent vous vous posez forcément 1000 questions sur comment bien prendre l’avion avec un bébé. Voici notre check-list pour bien vous préparer.

Prendre l’avion avec un bébé est plutôt facile.

Quand on voyage avec un bébé, on a vite tendance à se dire que la quantité de bagages va être multipliée par trois. Et bien même si c’est vrai qu’il faut penser à beaucoup de choses, la préparation du vol n’est pas si compliquée.

Voilà ce qu’on a prévu pour notre voyage en Floride avec notre fille de 6 mois, on vous dira à notre retour si on est passés à côté de quelque chose !

Prendre l’avion avec un bébé : les points importants

Quel vol choisir ?

Tout d’abord, on avait un budget défini, donc on a comparé les offres de vols par chers en ligne. Puis en fonction de notre budget, plusieurs critères pour faire un choix :

Les escales

On a beaucoup entendu que le plus difficile était le décollage et l’atterrissage. Donc on a commencé par prendre le critère du nombre d’escales. Pour des raisons de budget, l’option sans escale Nice – Miami n’était pas envisageable. Alors on est passé à une seule escale minimum. C’est ce qu’on fait à l’aller : une escale de 1h15 à Francfort.

Pour le retour, on avait deux possibilités : une seule escale mais très très longue (6 heures minimum) et donc un voyage d’une durée totale de 19 heures, ou bien deux escales d’une heure et quart pour un voyage de 14 heures. C’est ce qu’on a choisi. Car même si le décollage et l’atterrissage sont un peu plus difficiles, occuper un bébé pendant tant d’heures d’affilée c’est compliqué. On pense que le plus important c’est la durée totale du voyage.

La compagnie

On ne va pas ici faire le procès de certaines compagnies, mais il faut être honnête, elles ne se valent pas toutes. Et le classement mondial des compagnies aériennes ne nous contredit pas. Certaines sont moins pointilleuses sur la sécurité, mais aussi sur le confort. Alors l’idée par exemple de faire 8 heures de vol sans même un écran individuel pour regarder un film, ce n’est pas pour nous. Au final, nous avons opté pour la Lufthansa qui était la moins chère des compagnies que nous avions sélectionnées.

Poussette et siège auto

Tout d’abord, plusieurs possibilités s’offrent à nous (et à vous !) :

  • Emmener sa propre poussette pour le voyage et la laisser en soute au moment de l’enregistrement. Il faut alors prévoir le porte bébé pour le temps qu’il reste à passer à l’aéroport.
  • Emmener sa poussette jusqu’à la porte de l’avion et la confier au personnel qui la met alors en soute (ou la laisse à bord selon la taille de la poussette). C’est l’option qu’on a choisi et je vais vous expliquer pourquoi.
  • Ne pas emmener sa poussette et en acheter une sur place, puis s’en débarrasser à la fin du voyage. Pendant les escales, les aéroports prêtent souvent des poussettes. Cela s’adresse plus, selon nous, à des enfants qui sont un peu plus grands et qui utilisent déjà une poussette canne.

Après y avoir beaucoup réfléchi, on a choisi d’emmener notre propre poussette, et jusqu’à la porte de l’avion. Pour plusieurs raisons :

On la connaît bien et on en est très contents. On sait qu’elle se plie et se déplie facilement, et qu’elle rentre dans un coffre de taille moyenne (vu qu’on loue une voiture pour le voyage, c’est important). On n’a pas envie de passer du temps à apprendre à utiliser une nouvelle poussette (on se rappelle trop du moment de solitude qu’on a vécu le jour où on en a essayé plein en magasin).

Et puis on sait aussi qu’elle est confortable. Mademoiselle va y passer de nombreuses heures par jour, on préfère donc éviter une poussette trop rigide. Si elle est bien installée, elle voyagera et dormira mieux la journée.

Et puis elle aussi, elle la connaît. Déjà que son environnement va être chamboulé, on préfère qu’elle garde des repères.

Le siège auto

Notre fille a 6 mois, donc la coque de sa poussette fait aussi siège auto. Comme on loue une voiture pour les 10 jours du voyage, si on ne prenait pas notre poussette il fallait soit en prendre une qui faisait siège auto comme la notre (et le budget d’une telle poussette n’est pas compatible avec nos projets, surtout si c’est pour la jeter ou la donner), soit louer un siège auto avec la voiture. Et puis niveau sécurité, on est quand même plus rassurés d’avoir le nôtre.

Les escales

On a une escale à l’aller et deux escales au retour. Même si elles ne sont pas longues (environ 1h15 à chaque fois), c’est beaucoup plus facile de se déplacer avec la poussette qui porte bébé et des sacs, qu’avec le porte bébé et les sacs qui sont tous portés par notre dos (qui vient de passer plusieurs heures assis dans un avion). Donc on a préféré la garder jusqu’à l’avion plutôt que de la mettre en soute avec les autres bagages.

Inconvénients

La seule inquiétude qu’on avait par rapport à notre choix, c’est la façon dont la poussette va être traitée par le personnel. C’est aussi pour ça qu’on a choisi de la garder le plus possible avec nous. Elle ne passera au moins pas par les tapis roulants.

Mais on voyage avec la Lufthansa, on a donc plutôt confiance.

Quoi mettre dans le sac cabine ?

tout ce qu'il faut en bagage pour prendre l'avion avec un bébé

Voici une liste exhaustive (j’espère…) de ce qu’on a pris avec nous en cabine :

Changer bébé

  • Deux tenues de rechange complètes pour elle.
  • Un t-shirt de rechange pour nous en cas d’accident.
  • Une dizaine de couches (pour un vol de 14 heures), car parfois, même si on l’a changée il n’y a qu’une heure, si elle s’ennuie, ça l’occupe. Et car on ne sait jamais, il peut y avoir du retard et on peut rester coincés à l’aéroport.
  • On ne va pas s’embêter avec les laits de toilette de d’habitude qui sont lourds et à cause des normes de quantités de liquide. On fera une journée lingettes !
  • Une petite serviette de toilette pour poser sur la table à langer de l’avion, et le matelas tout fin du sac à langer .
  • Un sac plastique histoire de ne pas salir le reste des affaires s’il y a un accident avec des vêtements.
  • Des sacs à couches pour les odeurs…
De quoi changer bébé dans l'avion et en escales
De quoi changer bébé dans l’avion et en escales

Pour manger

  • Une bouteille d’eau neuve pour le premier vol. Si jamais on nous la refuse à l’embarquement, les compagnies en fournissent à bord. Et vu qu’on donnera certainement un biberon à l’atterrissage et / ou au décollage, on n’en aura pas besoin pendant les escales (là encore, sauf incident, mais on en trouve toujours à acheter dans un aéroport).
  • Des biberons (on en a 4, et on ne va pas en acheter plus, on les lavera au fur et à mesure). On a aussi des petits biberons de quand elle était toute petite, on va en prendre un pour lui donner de l’eau, car elle ne va peut être pas manger un biberon entier de lait à chaque décollage si elle en a pris un à l’atterrissage une heure et demi avant, et car l’air climatisé des avions est très sec et il faudra l’hydrater souvent.
  • Un goupillon pour nettoyer les biberons (il nous servira aussi pendant le voyage).
  • Le lait en poudre dosé dans des boîtes. De quoi faire 9 biberons (on voit large mais on a 9 boîtes, on les prend toutes).
  • Elle aura commencé la diversification depuis 3 semaines, et on a le droit d’emmener des petits pots. On verra comment ça se passe et si ce n’est pas trop épique on en prendra. Pensez à une ou deux cuillères. Sinon elle fera une journée biberon, je ne pense pas que ça la traumatisera ;).
  • Deux ou trois bavoirs.
repas et biberons de bebe vol avion
On voit large pour les repas de bébé dans l’avion

Pour s’occuper

  • On va privilégier des jouets non bruyants, histoire que les autres passagers du vol ne s’arrachent pas les cheveux (on a aussi parfois « subi » les enfants des autres avant d’avoir la nôtre).
  • Son doudou.
  • Deux tétines (elle n’en est pas fan, mais au décollage et à l’atterrissage, si elle ne veut pas d’un biberon, ça sera utile).
occuper un bebe pendant un vol en avion
De quoi occuper un bébé pendant le vol et les escales

Et pour le reste

  • Du gel antibactérien.
  • Du sérum physiologique et des compresses.
  • Du Doliprane.
  • Son thermomètre.
  • Le mouche bébé.
  • Son carnet de santé.
  • Le porte bébé.
  • Une couverture.
  • Une gigoteuse pour dormir dans le berceau de l’avion. On en prend une avec le trou pour passer la ceinture, pour le trajet jusqu’à l’aéroport puis à l’arrivée jusqu’à l’hôtel.
a ne pas oublier pour son bebe dans l'avion
Quelques indispensables à ne pas oublier pour un bébé, juste au cas où
Pour que bébé soit à l'aise et au chaud, et pour se balader, dans l'avion et en escales
Pour que bébé soit à l’aise et au chaud, et pour se balader, dans l’avion et en escales

A l’inverse, on prend les ciseaux à ongles pour le voyage, mais on va penser à les mettre en soute !

Et si vous aussi vous avez des expériences à partager, des conseils ou un avis, n’hésitez pas.

Surtout ne manquez pas notre bilan après notre premier vol avec bébé.

Prendre l’avion avec un bébé : LE BILAN

Le meilleur de 4 Coins du Monde

Recevez tous les mois nos derniers articles dans votre boite mail !

Don’t worry we don’t spam

Je suis une passionnée de voyage depuis toute petite (à 6 ans, mon rêve c'était Londres. Quand j'y suis allée, j'ai dit en revenant "Maintenant je veux aller en Australie"). Ce que j'aime dans les voyages, c'est découvrir des paysages, des gens, des monuments, des cultures. Et comme j'ai la chance de partager cette passion avec Xavier, on ne perd pas une occasion et dès qu'on peut, on fait les valises !

D'autres articles sur Voyager avec un bébé

11 Commentaires

  1. Tiphanya

    24/01/14 at 15:17

    Whaou le bagage de folie !
    Nous avions pour le Japon (vol de 13h bébé de 9 mois), une bouteille d’eau (pour rincer le biberon), 2 ou 3 bouteilles de lait déjà prêt/liquide (et donc pas en poudre mais du vrai lait infantile) pour être sûr de ne pas se le faire refuser à l’aéroport et un seul biberon. On avait aussi quelques petits pots et des compotes mais surtout pas en verre. Et nous avions prévu du jus de fruit pour bébé à boire à la paille, car ça aide également au moment du décollage.
    On voyage hyper léger encore aujourd’hui et nous n’avons eu aucun soucis. Par contre je prévois 2 ou 3 tétines au cas où…
    Le plus utile a finalement été l’écharpe de portage.
    Amusez-vous bien

    Répondre

    • Flo

      25/01/14 at 14:46

      En fait, comme elle aura commencé les petits pots depuis seulement 2 petites semaines, on se charge en biberons. Ils sont évidemment en plastique donc ça ne pèse rien, tout comme le lait en poudre (on prend les boîtes, alors autant les remplir…). Pour le reste (change, jouets), peut être qu’on prend trop, on verra au retour, et peut être que pour le vol retour on ne prendra presque rien ! Promis, en tout cas, on vous dira ! Mais à vrai dire je suis plutôt du genre super (trop ???) prévoyante.
      En tout cas, merci de partager votre expérience, c’est toujours enrichissant et ça aide d’avoir des conseils de gens qui l’ont vécu.

      Répondre

  2. Nico

    20/02/14 at 09:35

    Merci pour ce super article.

    Vous partez quand ?

    Nous serions intéressé de discuter avec vous du choix d’emmener une poussette ou non en voyage (principalement pour le siège auto).

    Répondre

  3. Flo

    26/03/14 at 19:39

    Nous voilà de retour, et nous avons fait le bilan de ces vols avec notre bébé qui se sont très bien passés !

    Répondre

  4. lotfi

    09/12/14 at 15:59

    un chauffe biberon autonome serait également idéal pour compléter son trousseau de voyage

    Répondre

    • Xavier Berthier

      17/06/15 at 18:05

      Bonjour,
      oui en effet si besoin c’est indispensable. Pour notre fille, elle le prend à température ambiante alors c’est toujours ça en moins à porter.

      Répondre

  5. Delphine de Tout Pour Partir

    23/03/15 at 18:47

    Je me suis toujours posée une question à propos des longs voyages en avion avec bébé. Je crois que j’ai toujours eu cette angoisse de n’avoir pas tout en main et surtout celle de ne pas pouvoir le calmer si jamais il est fatigué pendant le trajet et tout ça. Merci pour ces conseils en tout cas.

    Répondre

    • Flo

      29/03/15 at 21:06

      Lotfi, c’est vrai que je n’ai pas mis de chauffe biberon car notre fille, comme c’est le cas le plus souvent aujourd’hui, a toujours pris ses biberons à température ambiante. Mais je pense qu’il y a moyen de faire réchauffer l’eau à bord si c’est encombrant, non ?

      Delphine n’angoisse pas (facile à dire je sais 😉 ). Nous avons refait l’expérience depuis, et à vrai dire, plus ils sont petits, plus c’est facile. Et toi, l’as tu fait, finalement ? N’hésite pas à nous raconter ton expérience !

      Répondre

    • Xavier Berthier

      17/06/15 at 18:06

      Merci pour ton commentaire.

      Répondre

  6. […] 4 Coins du monde: un bon article qui reprend pas mal de chose c’est par ici […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Nos 10 accessoires voyage indispensables avec un bébé