Si vous avez suivi l’article de notre budget de notre vol pour notre roadtrip en Floride, vous savez qu’on a fait en sorte de faire le vol en Airbus A380 pour aller à Miami. Nous en rêvions depuis longtemps.

Alors, est-ce que ça vaut vraiment le coup de prendre l’avion en Airbus A380 plutôt qu’un autre (et payer un tout petit peu plus cher) ?

 

On ne parle que de l’avion et non pas de la compagnie aérienne (ça sera Lufthansa pour nous). Bien qu’en fonction des compagnies, il peut y avoir quelques modifications (comme le nombre de sièges), nous ne parlons pas de ça, mais de généralités que l’on peut comparer dans tous les A380 aux autres avions longs courriers. J’écrirais un autre article juste sur notre avis sur la compagnie Lufthansa.

Cela fait des années que nous voulions prendre l’A380. Mais jusqu’à maintenant nous n’avions pas réussi parce que cela ne correspondait pas à notre trajet et nous rajoutait des escales vraiment inutiles. Mais cette fois, pour la Floride, nous avions une vraie opportunité et une option vraiment intéressante.

Partant de Nice, nous faisions obligatoirement une escale. Paris, Londres, Genève, Amsterdam, New York, ou Francfort. Ça sera cette dernière option qui sera retenue : Francfort – Miami direct en A380.



A380 pour Miami



Après un rapide vol Nice – Francfort, nous voilà aux portes de l’appareil, comme des enfants ! Juste avant d’embarquer, on l’aperçoit enfin. Pas de surprise, l’appareil est énorme. Tellement grand avec ses deux ponts, qu’il y a plusieurs passerelles pour y accéder. Les passagers en classe affaire et première ont leur passerelle dédiée évidemment.

Au dernier moment avant de rentrer dans l’appareil, on aperçoit par une fenêtre de la passerelle une aile et ses moteurs. Même pour moi qui suis passionné d’ aéronautique, je suis bluffé. La scène est presque hallucinante. L’aile est tellement grande qu’on voit à l’oeil nu son extraordinaire dimension. Mais c’est surtout sa courbure qui impressionne le plus. C’est surréaliste !

Comme nous voyageons avec notre bébé, nous avions réservé deux semaines avant par téléphone un emplacement spécifique avec la nacelle pour tout le voyage. Et il y a peu de places dans l’avion avec ce genre de configuration. Nous n’avons donc pas eu beaucoup de choix pour les sièges.

En nous enregistrant en ligne, nous avons vu que nous avions des places en rang 88… Pas de chance, nous voilà à la toute fin de l’avion derrière les moteurs.

J’ai essayé à 4 reprises au téléphone ou à l’aéroport d’obtenir des places plus à l’avant. Sans succès là non plus. Décidément, le sort s’acharne.

Les hôtesses nous ont assuré que même à l’arrière de l’appareil, c’était très silencieux. Et même que le pire endroit était en fait au milieu… Bon là franchement on doute un peu, ça sent l’argument hyper maîtrisé pour se débarrasser avec le sourire des passagers.

Bref, pas le choix de toute manière, direction nos sièges en rang 88.



classe économie Lufthansa A380 Miami




Vue vers l’arrière de l’appareil depuis nos sièges 60 sur le vol retour

Comme nous avons réservé une nacelle, nous sommes comme prévu devant une paroi (seul endroit pour accrocher les nacelles).

Première bonne surprise, il y a un peu plus de place dans les sièges que dans tous les autres appareils longs courriers.