Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’embarquement et le débarquement à bord du Queen Mary 2.

Quelle organisation ! Imaginez 2 500 personnes qui débarquent d’un paquebot de croisière vers 6 heures du matin et 5 heures plus tard, 2 500 autres qui embarquent pour une nouvelle croisière !

Grâce à une organisation exemplaire, les deux moments les plus critiques de la croisière (l’embarquement et le débarquement) se passent parfaitement bien.



Vue depuis notre balcon du QM2 dans le port de New York, prêts pour débarquer



Vue depuis notre balcon du QM2 dans le port de New York, prêts pour débarquer

 

Le Queen Mary 2, fleuron de la compagnie Cunard, spécialiste des croisières prestigieuses depuis 1840 dans la pure tradition maritime. Avec un CV comme celui-ci, on est certain que l’organisation sera sans faille. Et heureusement, parce qu’il y a beaucoup de monde à gérer, beaucoup de choses à faire en une seule et toute petite journée.

Et c’est encore plus vrai pour une croisière transatlantique. 7 jours de mer sans escale. Il ne faut pas oublier quelque chose ou prendre du retard, car à l’arrivée le paquebot ne reste presque jamais plus d’une journée à quai !

Dans ces conditions, personne ne vous attendra pour partir. L’heure, c’est l’heure !

Tout va très vite, mais heureusement l’organisation est excellente et les personnels vraiment en nombre important.

Lorsque nous avons reçu la confirmation de notre réservation, nous avions dans nos emails un récapitulatif de notre voyage nous expliquant le jour et l’heure du départ évidement, mais aussi notre créneau horaire pour embarquer à bord du QM2.

Le document récapitulatif du voyage contient :

  • Le jour du départ
  • Le quai d’embarquement à Southampton
  • L’heure de votre check-in et son heure de fin
  • Le quai de débarquement à New York

 

C’est également dans ce document que vous trouverez, pour chaque soirée, le dress code.

Si vous avez réservé auprès de Cunard un vol aller ou retour, vous recevrez un autre document avec les détails du vol.

[accordion]
[accordion_item title = »L’enregistrement (check-in) »]



Flo à l'enregistrement à Southampton



Flo à l’enregistrement à Southampton

Les premiers enregistrements commencent à 11h30. Mais il est précisé dans le document de voyage l’heure pour vous enregistrer afin d’éviter que tout le monde se retrouve au même moment à s’enregistrer et ainsi minimiser l’attente.

Notre document récapitulatif de voyage précisait que l’enregistrement commençait à 15h30 et fermait à 15h45.

Mais surtout n’ayez pas d’inquiétude si vous arrivez après votre créneau horaire d’enregistrement parce qu’il y a trop de monde ou simplement parce que vous êtes en retard. Cette heure sert surtout à fluidifier le trafic des passagers. Le principal est de ne pas arriver après la fermeture de l’embarquement.

Une fois arrivé en voiture, vous déchargerez vos bagages et demanderez alors un porteur avec un chariot. Ne faites pas comme nous, gardez toujours le numéro de votre cabine sous la main 😉 ! Vous pouvez leur confier tous vos bagages sans hésiter.

Ensuite, il vous faudra vous enregistrer auprès du personnel au sol. A ce moment, fournissez vos passeports et une carte de crédit afin qu’elle soit enregistrée pour vos dépenses à bord.

Il n’y a pas de transaction à bord du Queen Mary 2. Chaque passager à une carte magnétique (qui sert aussi de clé pour la cabine). Vous effectuerez avec elle toutes vos dépenses, et elles seront débitées sur votre CB plusieurs jours après votre retour.

Et pour finir on vous prendra en photo afin que chaque passager ait sa carte magnétique personnalisée, pour plus de sécurité (par exemple les serveurs aux bars vérifient que c’est bien votre carte).

Voilà, c’est tout ! La procédure est très rapide et ne prend que quelques minutes. Maintenant, c’est le grand moment, direction la porte d’embarquement !

[/accordion_item]
[accordion_item title = »L’embarquement à Southampton »]

Et voilà, on y est ! Après un rapide passage au contrôle de sécurité exactement comme à l’aéroport, et une passerelle… direction le Queen Mary 2, notre nouvelle maison pendant 7 jours.

En comptant l’enregistrement et les différentes attentes, il nous a fallu 45 minutes pour mettre le premier pied sur le navire. On vous avait dit qu’ils sont hyper efficaces !



Le contrôle de sécurité avant d'embarquer à Southampton



Le contrôle de sécurité avant d’embarquer à Southampton

L’entrée se fait par la grande porte, avec des officiers du navire pour vous accueillir, comme dans « La croisière s’amuse » 😉 ! Mais malheureusement, le capitaine n’était pas présent.

Maintenant vous y êtes. C’est l’arrivée par le plus bel endroit du navire : le Grand Lobby et son double escalier, clin d’œil de la compagnie aux anciens et prestigieux paquebots d’antan.



L'arrivée à bord se fait par le "Grand Lobby". Inoubliable !



L’arrivée à bord se fait par le « Grand Lobby ». Inoubliable !

En entrant dans le bateau on se rend compte de la chance qu’on a. L’endroit est majestueux, et un pianiste joue pour accueillir les passagers ! Le rêve commence. Tout ne sera que confort, luxe et repos pendant 7 jours.

[/accordion_item]

[accordion_item title = »Le débarquement à New York »]

La veille au soir de votre arrivée, vous recevrez un document vous informant de l’heure à laquelle vous devrez débarquer. Ensuite vous devez absolument faire vos valises et les laisser dans le couloir (de mémoire jusqu’à 23h). Les stewards s’en occuperont dans la nuit.

Il vous faudra bien quelques affaires pour la nuit et le lendemain matin. Gardez avec vous un petit sac ou une valise cabine.

Puis le jour du départ, présentez-vous à la sortie à l’heure prévue, et laissez vous guider.

Petit conseil

Si vous souhaitez prendre de belles photos du bateau, sans personne et tranquillement, attendez le tout dernier moment pour débarquer du bateau. De toute manière, dites vous qu’au débarcadaire, il y aura 2 500 personnes qui devront non seulement récupérer leurs bagages, mais aussi passer la douane américaine.



Débarquement du Queen Mary 2 à New York après la croisière transatlantique



Débarquement du Queen Mary 2 à New York après la croisière transatlantique

La récupération des bagages est extrêmement rapide puisque nous sommes dans les derniers à quitter le bateau. Le passage de la douane sera plutôt rapide et le personnel, pour une fois, vraiment sympathique.

Ensuite, nous voilà à l’extérieur, sur le sol américain. Et c’est la catastrophe ! On ne sait pas pour quelle raison, la gestion du port avec les taxis et les limousines a été très très mauvaise.

Nous avons attendu 1h30, dans la chaleur et l’humidité de New York l’été. Le plus aberrant, c’est que peu importe que vous ayez choisi la file pour les limousines ou celle pour les taxis jaunes, le temps d’attente était le même (mais pas le prix à l’arrivée…).

Evidemment on ne met pas du tout ce désagrément sur le compte de Cunard et de la croisière, puisque c’est le port de Brooklyn qui gère ça. Mais tout de même, quel mauvais souvenir des dernières minutes !

[row]
[col width= »six »]



La très longue attente dans le port de New York pour avoir un taxi



La très longue attente dans le port de New York pour avoir un taxi

[/col]
[col width= »six »]



A cause de la mauvaise gestion du port, l'attente dure des heures.



A cause de la mauvaise gestion du port, l’attente dure des heures.

[/col]
[/row]

[/accordion_item]
[/accordion]

Plutôt que d’attendre à l’extérieur et faire la queue à la douane, attendez le dernier moment pour débarquer et profitez-en pour faire de belles photos. Vous ne le regretterez pas.